home | map contact
Citations

Navigation

Bachelard | Desproges | Dostoïevski | Einstein | Feynman
Kaku | Kersauson | Lochak | Nietzsche | Nottale | Plank
Schrodinger | Shopenhauer | Spinoza | Stewart | Tolstoï
En Anglais | Autres

Shopenhauer - Essai sur le libre arbitre



On entend donc par le mot libre la qualité de tout être qui se meut par sa volonté seule, et qui n'agit que conformément à elle.

C'est la tête qui a soulevé la question: c'est la tête aussi qui doit la résoudre.

C'est pourquoi une cause première est absolument aussi impensable que le commencement du temps ou la limite de l'espace.

L'homme ne peut faire ce qu'il se persuade être en son pouvoir, que lorsque des motifs particuliers l'y déterminent.

Et l'homme croit à chaque fois qu'il est dans son pouvoir de vouloir telle ou telle chose, et de fixer la girouette en telle ou telle position; ce qui est une pure illusion.

Si l'on admet le libre arbitre, chaque action humaine est un miracle inexplicable, un effet sans cause.

Le caractère de l'homme est empirique. Par l'expérience seule on apprend à le connaître, non seulement tel qu'il est dans autrui, mais tel qu'il est en nous mêmes. Aussi n'est-on pas moins souvent désillusionné sur son propre compte que sur celui des autres, lorsque l'on découvre qu'on ne possède pas telle ou telle qualité, par exemple la justice, le désintéressement, la bravoure, au même degré qu'on le supposait, avec trop de complaisance pour soi.

Nul ne peut savoir comment un autre homme, ni même comment lui en personne agira dans une circonstance déterminée, avant qu'il ne s'y soit trouvé.

Le caractère de l'homme est invariable: il reste le même pendant toute la durée de sa vie. Sous l'enveloppe changeante des années, des circonstances où il se trouve, même de ses connaissances et de ses opinions, demeure, comme l'écrevisse sous son écaille, l'homme identique et individuel, absolument immuable et toujours le même.

Un homme, même quand il a la connaissance la plus claire de ses fautes et de ses imperfections morales, quand il les détestent même, quand il prend la plus ferme résolution de s'en corriger, ne s'en corrige néanmoins jamais complètement.

Tout ce qui arrive, les plus petites choses comme les plus grandes, arrive nécessairement. Quidquid fit, necessario fit.

Par ce que nous faisons seulement, nous apprenons ce que nous sommes.

Nous devons bien plutôt considérer les événements qui se déroulent devant nous du même œil que les caractères imprimés sur les pages d'un livre que nous lisons, en sachant bien qu'ils s'y trouvaient déjà, avant que nous les lussions.

Toute vérité prouvée et établie est une conquête sur le domaine de l'inconnu dans le grand problème du savoir en général, et un ferme point d'appui où l'on pourra appliquer les leviers destinés à remuer d'autres fardeaux; c'est aussi un point fixe d'où l'on peut s'élancer d'un seul bond, dans les occasions favorables, pour considérer l'ensemble des choses d'un point de vue plus élevé.

C'est par ce que nous faisons que nous reconnaissons nous-mêmes ce que nous sommes.

Auteurs cités



HELVÉTIUS : La liberté est un mystère.

KANT : Tu peux, parce que tu dois.

Les écrivains s'épargneraient bien des erreurs, bien des peines perdues (puisqu'elles ont pour objet des fantômes), s'ils pouvaient se résoudre à mettre plus de sincérité dans leurs travaux.

SOCRATE : il ne dépend pas de nous d'être bons ou méchants.

SAINT AUGUSTIN : Dis-moi, je te pris, Dieu n'est-il pas l'auteur du mal?